Actualité Sciences Uncategorized

ActuScience : Cosmétiques, Homo Sapiens, (…)

Divague revient sur l’actualité scientifique de la semaine : découverte d’un (très vieux) fossile d’Homo sapiens au Maroc, enquêtes sur les cosmétiques, nouvelle mine de charbon en Australie à proximité de la barrière de corail,  résumé de l’essentiel.

Découverte du premier des Homo sapiens ?

Une étude, qui vient d’être publiée dans la revue Nature, révèle que des fossiles humains vieux de 300 000 ans ont été découverts sur le site archéologique de Jebel Irhoud, au Maroc. Ces fossiles d’Homo sapiens, qui ont été découverts par Jean-Jacques Hublin et ses équipes, sont les plus anciens jamais trouvés, ce qui permet de repousser l’existence de l’espèce d’environ 100 000 ans. Le lieu de la découverte est également surprenant et plaiderait en faveur d’une origine « panafricaine » d’Homo sapiens.

Enquête sur les nombreux cosmétiques dangereux

Hasard du calendrier, 60 millions de consommateurs et UFC-Que Choisir ont tous deux publié des enquêtes sur les substances dangereuses contenues dans les cosmétiques. Selon l’UFC-Que Choisir, plus de 1000 produits présents en magasin contiennent au moins une substance indésirable dans leur composition et 23 contiennent même des substances interdites. Le magasine 60 millions de consommateurs présente une « liste positive » des produits conseillés par la rédaction.

Sursis pour la plus grande centrale de biomasse en France.

Alors que le tribunal administratif de Marseille avait estimé insuffisante l’étude d’impact du projet de la centrale de Gardanne, et qu’il avait annulé son autorisation d’exploitation, l’État a accordé un sursis à ce projet. Cette ancienne centrale à charbon reconvertie en centrale de biomasse devrait engloutir plus de 850 000 tonnes de bois par an. Les juges avaient estimé que « les effets négatifs indirects et permanents du projet sur les espaces forestiers de la zone d’approvisionnement » n’avaient pas été suffisamment analysés.

Grande barrière de corail VS. mine de charbon

Une mine de charbon, parmi les plus grandes du monde, devrait voir le jour en Australie. Située à proximité de la grande barrière de corail, cette mine doit produire environ 60 millions de tonnes de charbon par an, à destination de l’Inde. Le milliardaire indien Adani est à la tête de ce projet qui risque de mettre encore plus à mal cet écosystème exceptionnel. De nombreuses banques ont d’ailleurs refusé d’y participer.

En plus cette semaine :

Côté anecdotes :

L’Élysée a lancé un site web pour attirer les chercheurs sur le climat. Il est toutefois peu probable que beaucoup de chercheurs américains répondent à cet appel quand on connaît la différence de rémunération des chercheurs entre la France et les États-Unis ;

La NASA va lancer l’année prochaine une sonde pour « toucher » le soleil. Le voyage devrait durer sept ans ;

Quatre internautes ont permis à la NASA d’identifier une nouvelle naine brune grâce au projet participatif Backyard Worlds: Planet 9 .

A voir / à lire :

A Taïwan, des étudiants créent des glaces aux eaux polluées → à voir sur Le Monde.

Un poisson sans tête découvert près des côtes australiennes → à voir sur Le Monde.

Comment les serpents peuvent-ils se déplacer si facilement sans patte ? → à lire sur Sciences et Avenir.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up