Arts Littérature

Coups de cœur des lisonnes : BD, roman et fraternité

Divague a déniché La Lison, une charmante librairie de quartier située non loin du parc Jean-Baptiste Lebas, à Lille. Colorée et coquette, à mi-chemin entre la petite maison en pain d’épices et la locomotive zolienne de La Bête humaine, elle comporte trois rayons forts : la jeunesse, la BD et le roman. 

La devanture est prometteuse. Elle présage une aventure littéraire à bord d’un wagon-cocon, entre dessins et fictions. Au fond, un rayon enfant avec une tripotée de cartes postales, une pléiade de doudous et de trousses liberty toutes plus adorables les unes que les autres. Plus signifiant encore : dans un bocal près de la caisse, les légendaires petits pots de colle Cléôpatre. Du girly à l’état pur. Rencontre avec deux cousines pétillantes et souriantes, Fantine Gros et Alix Mutte, dans une ambiance sucrée.

Au programme, les lisonnes ont voulu de la nature, de la fraternité et de l’histoire, réunies dans deux romans et une bande dessinée.

Un nom, deux vies

Les deux vies de Baudouin, Fabien Toulmé (scénariste/ illustrateur), Valérie Sierro (coloriste), Editions Delcourt, collection Mirages, 272 pages, 25,50€

L’aîné, Baudouin, est un juriste ou plutôt un ermite qu’on exploite et qui mène une vie morne et insipide. Le second, Luc, est un grand baroudeur, un médecin sans frontière, ardent et fougueux. Le jour où l’on détecte chez son frère une maladie incurable qui ne lui laisse que peu de temps à vivre, Luc lui propose de l’accompagner en Afrique. Une relation drôle et attendrissante lie ces deux individus que tout oppose en apparence et nous conduit à soulever des questions existentielles telle que : « mène-t-on nos vies plutôt par confort que par passion ? », propose Alix. Son moment préféré : la fin, « surprenante ».

Une ode à la nature

Dans la forêt, Jean Hegland, Editions Gallmeister, collection Nature Writing, 304 pages, 23,50€

Une ode à la débrouillardise aussi. Nées dans une société avant-gardiste où il n’y a plus essence ni électricité, deux jeunes sœurs orphelines doivent apprendre à survivre en forêt. L’une, privée de musique, est obligée de s’accommoder de peu pour poursuivre ses rêves de danseuse ; l’autre, qui aspire à intégrer Harvard, épluche l’héritage encyclopédique pour tenter d’améliorer leur existence. La vie dans la nature ne fait pas uniquement l’objet d’une description de ses inépuisables ressources ou d’une méditation sur le respect de l’environnement. Cette lutte fait intervenir de nombreux rebondissements. Un aperçu avec l’adaptation cinématographique, Into the forest.

La ville versus la campagne

Trois saisons d’orage, Cécile Coulon, Editions Viviane Hamy, collection Littérature française, 272 pages, 19€

« Cécile Coulon n’est jamais tendre avec ses personnages », explique Alix, mais elle détient le secret d’ une « écriture puissante ». Elle sonde le pouvoir des lieux et l’âme farouche de la nature, de façon à nouer une tension dramatique croissante. Trois saisons en orage concentre une grande et bouleversante histoire de famille dans un petit village, ébranlé par les vives passions indomptables de ses habitants et troublé par de lourds secrets. Ces trois générations d’élans frénétiques commencent avec André, ex-médecin de guerre venu se réfugier dans la commune – où il parvient à se faire accepter – mais dont la tranquillité est perturbée par la venue d’Elise, qui lui amène ce fils, fruit d’une nuit lointaine d’abattement et de désespoir.

 

Librairie La Lison, 8 place Jeanne d’Arc, Lille

Le train d’épices

Fermé le dimanche

Lundi : 14h-19h

Du mardi au samedi : 10h-19h

Site internet

Page facebook

 

Agenda des événements à venir :

24/03 : rencontre avec Rozenn Le Berre, auteure de Rêves et de papier, 19h à La Lison

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up