Voyage

Divague ailleurs : on a rencontré les Danois

Cette semaine, Ernest vous emmène au Danemark. 

Partiellement insulaire, plane, froid, humide, le Danemark peut freiner les moins intrépides. Dans l’imaginaire collectif ce petit pays est la concrétisation d’un peuple heureux, géniteur de la Carlsberg et descendant Viking. Une population préservée, intime, secrète, difficilement pénétrable. Pourtant, le Danemark est un pays qui a su comprendre son peuple et qui agit en tandem avec ses habitants. A Copenhague, la capitale, on apprécie le bonheur simple et le bien-être pérenne, loin des artifices d’une allégresse factice.

IMG_8168

Streetfood à Kødbyen, quartier des anciens abattoirs à Copenhague

Copenhague est une ville dynamique qui sait exploiter son potentiel, gravitant autour d’un impératif environnemental : la neutralité en carbone. Les Danois combinent ainsi un leadership discret et de grandes ambitions en matière de développement durable.

Avec 454 kilomètres de pistes cyclables à Copenhague, le vélo est le moyen de transport plébiscité par les Danois. Aussi n’est-il pas rare de croiser une personnalité politique ou médiatique cramponnée sur son engin à deux (voire trois) roues. Ecologique et économique, le vélo est l’indispensable pour se déplacer dans la capitale scandinave !

Copenhague, vue depuis la tour de Christiania

Copenhague, vue depuis la tour de Christianshavn

Si la capitale est sillonnée de voies cyclables et réseaux de transports en commun, les espaces verts et récréatifs restent préservés. Par exemple, vous trouverez une réserve naturelle à 7 kilomètres de Copenhague. Dyrehaven, “le parc à cerfs”. L’occasion de s’évader pour une promenade champêtre parmi les cervidés…

Dyrehaven, Copenhague

Dyrehaven, Copenhague

Copenhague cherche donc à préserver son environnement. Mais pas facile de cohabiter avec la nature quand celle-ci se déchaîne. Le changement climatique est une menace à laquelle les Danois s’adaptent au quotidien. Pluie torrentielles et averses fréquentes sont les conséquences les plus palpables du réchauffement terrestre, pouvant provoquer d’importantes inondations.

Copenhague, vue sur les lacs

Copenhague, vue sur les lacs

Architectes, urbanistes et experts en questions environnementales travaillent main dans la main afin de respecter, améliorer, développer et sécuriser le territoire. Aussi, nombreux sont les bâtiments qui ne fonctionnent qu’aux énergies renouvelables et englobent les dispositifs climatiques nécessaires à la pérennité des infrastructures.

Face à la mer, le théâtre Skuespilhuset de Copenhague utilise l'énergie thermale, le vent et l'eau de mer

Face à la mer, le théâtre Skuespilhuset utilise l’énergie thermale, le vent et l’eau de mer

Le Danemark bouleverse les notions traditionnelles de la famille, du couple et même… de la séduction. L’égalité homme-femme y est tant implantée qu’ici la galanterie masculine peut être perçue comme une attitude misogyne et discriminante. Ne tentez jamais d’inviter une danoise au restaurant ! Elle risquerait de mal le prendre…

Ce petit pays de 5.5 millions d’habitants se projette dans le futur en portant un regard et une attention particulière à ses enfants. Le Danemark a bien compris que la jeune génération est l’avenir de son peuple, le futur de son pays. Au Danemark, les jardins d’enfants sont conçus pour favoriser leur développement personnel, leur apprentissage, leur intégration à la société. Au Danemark, à côté de la porte pour adultes, vous trouverez des portes à taille d’enfants. Au Danemark, les enfants se voient offrir leur frais de scolarité et le matériel nécessaire à leur éducation. Au Danemark, l’étudiant majeur bénéficie d’une bourse mensuelle de 780 euros afin de poursuivre la voie qu’il a choisie.

Même s’il est bon de grandir au Danemark, touristes et étrangers sont toujours surpris de voir les bébés laissés dans leur poussette à l’extérieur, le temps d’une course, d’un café ou d’un cours de yoga… 

Devant un club de yoga à Blågårdsgade, Copenhague

Devant un club de yoga à Blågårdsgade, Copenhague

Ce pays se développe autour des valeurs communément comprises et partagées que sont le respect et la confiance. Confiance en leurs voisins, leur peuple, leur gouvernement. Mais surtout, confiance en l’avenir ; avenir qu’ils ne cessent d’anticiper.   

Sarah Andersen

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up