Voyage

Divague ailleurs : Rome nous a conquis

Buongiorno a tutti !
Me voilà à Rome, capitale Italienne ! Petite évasion éclaire, en tout et pour tout 72 heures sur place. Alors cette fois-ci, je vous concocte le petit guide du weekend Italien, les Cinq choses à ne pas manquer lorsque l’on débarque dans l’ancien Empire. (tout à fait subjectif)

Aller voir la fontaine “Di Trevi”

Point de passage inévitable, la fontaine "Di Trevi" se trouve près de l'arrêt de métro Barberini sur la ligne A.

Point de passage inévitable, la fontaine “Di Trevi” se trouve près de l’arrêt de métro Barberini sur la ligne A.

Plus que célèbre, la fontaine “Di Trevi” reste un point de passage obligatoire à Rome. Le monde y est hallucinant, mais on comprend rapidement pourquoi.
N’oubliez pas non plus de passer sur la “Piazza Di Spagna”, un lieu également agréable, où il faut notamment bon se promener le soir venu. Pour les plus férus de mode, c’est aussi par là que vous trouverez les grands couturiers et autres bijoutiers célèbres. C’est au beau milieux des via Condotti, via Borgogna et via Frattina, que le lèche vitrine prend alors tout son sens.

Se rendre au Vatican

Pour grimper au sommet, comptez 5€ par l'escalier ou 7€ en ascenseur. Une fois en haut, une vue imprenable vous attend.

Pour grimper au sommet, comptez 5€ par l’escalier ou 7€ en ascenseur. Une fois en haut, une vue imprenable vous attend.

Que vous soyez Chrétien, Musulman, Juif, Bouddhiste, partisan de l’Eglise de la Licorne Rose Invisible (si si je vous jure, ça existe) ou tout simplement Athée, la Basilique San Pietro (Saint Pierre) éblouira les plus sceptiques d’entre vous. Bien que la file d’attente prenne des proportions relativement … hallucinantes, ne pas perdez votre sang froid. Un bon parapluie (qui vous servira d’ombrelle), une casquette, une bonne crème solaire et un Marcel piqué à oncle Jacques seront vos meilleurs alliés pour combattre la chaleur Romaine. Oui, parce qu’un été en Italie, ça vous réchauffe, c’est ma peau de pâlichon qui vous le dit ! (vous m’avez bien vu ?). Et puis, ce qui n’est tout de même pas négligeable reste l’aspect gratuit de la basilique ! Pour les musées, c’est une autre affaire.
Une fois entré, à vous les décors majestueux et le dôme de la coupole qui impressionne par sa hauteur. Perché à quelques 136,57 mètres, rien que ça !
Pour la petite histoire, La basilique Saint-Pierre est l’une des quatre basiliques majeures de Rome. Les trois autres portant les noms de : Saint-Jean de Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les-Murs. Elle est aujourd’hui encore l ‘Eglise principale du Catholicisme. A ne pas confondre avec la Cathédrale de Rome, c’est la basilique Saint-Jean de Latran qui assure cette fonction.

Le conseil d’Ernest : Pour vous rendre au Vatican, privilégiez le métro. Il est d’ailleurs préférable de s’y fier pour la majeure partie de vos déplacement, le service de bus étant … discutable au niveau efficacité.

Manger des pâtes, et des pizzas, et des glaces aussi !

Au beau milieu des pizzerias, les "Gelateria" (glacier en français) sont aussi très présentes dans les rues romaines.

Au beau milieu des pizzerias, les “Gelateria” (glacier en français) sont aussi très présentes dans les rues romaines.

Depuis votre tendre enfance on vous le dit, l’Italie, ce pays de la pizzeria. Et bien on ne vous a pas menti (pour une fois). A chaque coin de rue vous attendront Gnocchis tomates mozzarella et autres pizza quatre fromages. Mais surtout, faites moi plaisir, et succombez à une bonne « Gelato ». Une bonne glace en somme. Vous savez, ce genre de chose avec trois ou quatre parfums, sur un cornet bien trop étroit, avec un petit gâteau sec dessus, en guise de cuillère. Ce genre de chose qu’il faut manger avec beaucoup de technique et d’adresse avant que le tout ne se transforme en une vuglaire flaque sur le sol. (Avouez le, vous avez déjà bien ri en voyant un enfant perdre tristement sa délicieuse glace de cette façon. Oui oui, rira bien qui rira le dernier.) Et comme les Italiens ne font pas les choses à moitié, la plupart des Glaciers (« Gelateria » en Italien) proposent des produits faits maison.
Par contre, depuis que vous êtes môme, on vous ment ! Non, les glaces à l’Italienne, ce ne sont pas les glaces que l’on mange en Italie. Si vous savez d’où nous vient cette appellation en France, faites moi signe surtout, parce que moi, j’en suis encore tout retourné.

Se promener sur les bords du Tibre

Du 15 juin au 2 septembre, les rives du Tibre se chargent de vous faire passer d'inoubliables nuits romaines. Entre bars, restaurants, boutiques éphémères et séances de cinéma en plein air, tout est fait pour réjouir toute la famille.

Du 15 juin au 2 septembre, les rives du Tibre se chargent de vous faire passer d’inoubliables nuits romaines. Entre bars, restaurants, boutiques éphémères et séances de cinéma en plein air, tout est fait pour réjouir toute la famille.

En un mot, « Charmant ». D’un point de vue géographique, le Tibre c’est ce fleuve traversant Rome. Il est d’ailleurs le plus long d’Italie et se jète dans la mer Tyrrhénienne. D’un point de vue beaucoup plus touristique, c’est au bord de ce fleuve que vous allez pouvoir trouver toute la jeunesse branchée de Rome. Une multitude de petits bars au bord de l’eau, un marché de nuit avec bijoux et autres bricoles. Quoi de mieux que de siroter un petit cocktail en regardant les cliquetis de l’eau ?

Le conseil d’Ernest : Toujours penser à savoir comment rentrer. Bien qu’avec un peu de motivation et des bases en Italien, on arrive toujours à s’en sortir, mais le métro déserte totalement l’ile Tibérine et ses alentours. Alors pour éviter de rentrer en taxi et de devoir vendre un rein pour régler la facture, on pense à regarder les horaires de bus.

Faire un petit tour au bord de la mer

A 150 kilomètres de Rome, Sperlonga offre un cadre idyllique entre mer et montagnes.

A 150 kilomètres de Rome, Sperlonga offre un cadre idyllique entre mer et montagnes.

Rome est proche de la côte et bien souvent, on vous dirigera vers la plage la plus proche, celle d’Ostie (« Ostia » en Italien). Cependant, je vous conseille une toute autre ville, au nom très mélodieux de Sperlonga. Il vous suffira de sauter dans un train à la gare de Termini (la principale gare de Rome, située non loin du métro portant le même nom, ça alors!), une heure et quelques minutes plus tard, vous voilà à la gare de « Fondi-Sperlonga ». Des navettes vous mèneront ensuite tout droit vers la plage, à une dizaine de kilomètres de là. Maintenant il ne vous reste plus qu’à admirer ce petit coin de paradis situé entre mer et montagnes. Visiblement lieu de rencontre de la petite bourgeoisie Italienne, Sperlonga respire le calme et farniente. La ville, construite toute en hauteur offre de très belles ruelles où l’on aurait presque envie de se perdre. Parce qu’après tout lorsque l’on aime voyager, il n’y a rien de plus beau que de se perdre au paradis.

Le conseil d’Ernest : Ne jamais se fier aux horaires de train, ni de bus. En somme, prendre le temps d’avoir le temps. Et surtout, apprenez cette phrase « Annuncio ritardo », qui vous prévient d’un retard.

Perrine ROGUET

 

rome gelateria

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up