Actualité Éclairage

Les Jeux Olympiques, une tradition vieille de plus de trois millénaires

Les historiens ont fixé la date usuelle de la naissance des Jeux Olympiques au 1er juillet 776 avant JC, date à laquelle les Jeux sont célébrés plus régulièrement. A cette date, ils deviennent également des événements « nationaux ».

 

 

Historiquement vôtre…

 

Les Origines des Jeux

 

Les Pisates et les Eléens sont les investigateurs des premiers jeux. Le phénomène a, par la suite, conquis toute la Grèce. Les Jeux dit « Olympiques » se tenaient à Olympie, vaste contrée colinéaire à l’ouest du Péloponnèse où se trouvaient de nombreux sanctuaires, dont celui consacré à Zeus. Aujourd’hui, suite aux guerres et aux dégradations, on ne peut que deviner les anciens emplacements où se tenaient les compétitions. Il ne faut pas s’imaginer que ces jeux tenaient le monopole à l’époque; loin de là, il existait de nombreux jeux dans d’autres sanctuaires, comme celui dédié à Apollon à Delphes. On ne peut dater la création des premières disciplines, on sait seulement que les hommes préhistoriques lançaient déjà des pierres pour s’amuser. Ne serait-ce pas là l’ancêtre du lancer de poids ou de javelot? L’athlétisme, par exemple, a toujours existé. En effet, cette discipline incarne la lutte pour la vie : pour survivre, l’homme doit faire preuve de rapidité, d’endurance, d’agilité, afin de se nourrir, de se défendre et encore de fuir.

Céramique représentant deux athlètes luttant lors d'une épreuve de Pankraton

Céramique représentant deux athlètes luttant lors d’une épreuve de Pankraton

 

Les Jeux liés aux mythes et à la religion. « A Olympie, Zeus vainquit Cronos lors d’une lutte. »

Ces Jeux faisaient office de rituels en l’honneur des dieux. La principale motivation des Jeux est religieuse. L’athlète devient, à l’instar de l’artiste et du poète, un être imprégné des dieux, à qui il doit prouver sa valeur. Les vainqueurs sont salués aux termes des Jeux dans le temple de Zeus, où ils apportent de nombreuses offrandes.  Les Jeux finissent par être abolis par l’empereur romain chrétien Théodose Ier en 393 après JC, après plus de mille ans d’existence, car leur pratique demeurait trop proche des cultes païens.

La Trêve sacrée

En 884 avant JC, la péninsule est en guerre. Le roi d’Elis, Iphitos, décide de conclure un accord avec le roi des Spartiates, Lycurgue, On négocie alors une trêve durant laquelle on célèbre les fêtes « Olympiques ». Olympie devient un lieu pacifique, où tous les « clans » ont l’impression de n’en former qu’un seul. Cette fête jouit alors d’une énorme influence morale sur les civilisations antiques. Les Jeux avaient une fonction pacificatrice : ils rapprochaient les Grecs dans un monde pourtant très divisé, de la même manière que les Jeux rapprochent les pays du monde aujourd’hui.

Durant les Jeux…

Dans quatre des plus grands sanctuaires, les vainqueurs reçoivent des récompenses symboliques : à Olympie une couronne en rameau d’olivier tressé, à Némée une couronne de céleri. Les hommes jouaient donc pour le prestige et la réputation. Les femmes mariées n’avaient pas accès aux Jeux sous peine d’être jetées du haut d’une falaise. Les autres femmes pouvaient assister à des représentations théâtrales durant les Jeux. Seule une femme était acceptée : la prêtresse de Déméter, qui ouvrait les Jeux. Cependant, il existait des Jeux exclusivement féminins comme les Jeux Hériens en l’honneur de Héra. Cet interdit concernant le public féminin était peut-être lié au fait que les hommes concourraient entièrement nus, c’est l’image que nous nous faisons traditionnellement des Jeux grecs : des hommes nus.

Le Discobole

Le Discobole

Professionnalisation des athlètes

Les Jeux deviennent peu à peu un moyen pour les états de montrer leur puissance. Apparaît également l’appât du gain. Les athlètes suivent alors de nombreux régimes et des heures intensives d’entraînement (aussi bien physiques qu’intellectuels puisque l’harmonie du corps est étroitement lié à l’harmonie de l’esprit.). Ils découvrent également que la rate, organe inutile, donne des points de côté : elle est donc ôtée aux athlètes. On trouve aussi un but militaire aux Jeux Olympiques : les Jeux forment des guerriers plus résistants et plus endurants. Dans les Jeux, les capacités sportives deviennent un moyen de différencier le Grec du barbare.

Bond dans le futur

Les Jeux ont donc été abolis. Cependant, la valeur de ces Jeux est redécouverte par les humanistes de la Renaissance. Puis plus tard, en 1829, la Grèce devient indépendante et restaure l’olympisme, dans le but de retrouver ses propres racines. A la fin du XIXème siècle, il y a plusieurs tentatives de Jeux dits « héllenistiques », mais sans grand succès. Des fouilles sont effectuées à Olympie et ces travaux vont servir à Pierre de Coubertin comme base pour ses projets. Aristocrate français, Coubertin est attaché à un idéal athlétique antique. En 1884, il écrit une lettre aux organisations sportives de tous les pays pour mettre en exergue les valeurs défendues par les Jeux : « L’idée de leur rétablissement (celui des JO) n’était pas une fantaisie : c’était l’aboutissement logique d’un grand mouvement. (…) En même temps, les grands inventeurs, le chemin de fer, et le télégraphe, ont rapproché les distances, et les hommes se sont mis à vivre une existence nouvelle (…) Peu à peu l’internationalisme s’est glissé sous le sport (…). Le rétablissement des Jeux Olympiques devenait possible (…) Le nom s’imposait : il n’était pas possible même d’en trouver un autre. » C’est suite à cela que naissent les premiers Jeux Olympiques modernes.

 

Et maintenant ?

 

Aujourd’hui la ville hôte change à chaque nouvelle édition des Jeux; c’est une lourde charge. Le vote se fait huit ans auparavant. Le ville hôte a pour charge toutes les infrastructures nécessaires aux Jeux et aux spectateurs.

 

Les Jeux peuvent aujourd’hui devenir des moyens de politisation, un moyen d’exprimer une revendication à l’échelle mondiale : en 1976 à Montréal, 32 pays africains boycottent les Jeux pour exprimer leur mécontentement face à la politique de l’Apartheid en Afrique du Sud. Au XIXème siècle, Hitler puis l’Union soviétique s’approprient les symboles olympiques pour leur propre propagande. En 1900 à Paris et en 1904 à Saint Louis, les Jeux se font dans le cadre de l’Exposition Universelle. Les Jeux deviennent alors une vitrine ouverte sur le monde. En 1960 les Jeux sont de plus en plus médiatisés et sont retranscrits en direct à la télévision sur plus de cent chaînes différentes.

Performance de Percy Williams aux Jeux Olympiques organisés au Canada

Performance de Percy Williams aux Jeux Olympiques organisés au Canada

Aujourd’hui, hier

 

Dans les premiers Jeux, contrairement aux modernes, la motivation était plus religieuse et sportive, à l’image du monde. Les premiers athlètes avaient une formation sportive et intellectuelle (on trouvait aussi bien des joutes oratoires); aujourd’hui le sport et la médiatisation priment. De plus, les athlètes ne visaient pas un record mais tout simplement le succès dans une course. A l’époque antique, les guerres devaient être suspendues durant les Jeux, ce n’est cependant plus le cas aujourd’hui, les Jeux ayant été annulés successivement durant les deux Premières guerres mondiales.

 

Cependant on retrouve des similitudes entre les Jeux antiques et contemporains, comme les anneaux olympiques, la flamme olympique, ou encore le serment des athlètes prononcé au début des Jeux. La devise olympique reste également inchangée : Citius, Altius, Fortius (Plus vite, plus haut, plus fort). Le drapeau olympique nous vient de Pierre de Coubertin : les cinq cercles pour les cinq continents, avec six couleurs, signe d’universalité. L’hymne olympique est inauguré en 1896 lors des premiers jeux modernes.

 

Les Jeux Olympiques d’été 2016 – Jeux de la XXXIème Olympiade de l’ère moderne

 

Ces Jeux se dérouleront à Rio de Janeiro au Brésil du 5 au 21 août 2016. On compte 206 nations participantes, plus de 8200 athlètes, 42 disciplines sportives dans 33 lieux différents. Le golf et le rugby à sept en feront partie pour la première fois. Ce seront les premiers Jeux à se dérouler en Amérique du Sud, qui plus est dans un pays lusophone.

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up