Actualité Condensé

L’actualité du 20 novembre : Kenya, Cumhuriyet, élections en Allemagne (…)

Divague résume l’actualité, très politique, de la journée du 20 novembre : coup de théâtre au Zimbabwe, Angela Merkel dans une impasse politique sans précédent, suite du feuilleton électoral au Kenya, Cumhuriyet en danger… On vous explique tout !

ZIMBABWE : VOLTE-FACE POUR MUGABE

Le président Robert Mugabe, dont on attendait la démission dans la nuit de dimanche à lundi, a surpris le monde entier. Lors d’une allocution télévisée de vingt minutes, entouré de cinq militaires, le président à parlé de tout et de rien, et surtout pas de sa démission. Il a même affirmé qu’il présiderait la conférence annuelle de son parti la Zanu-PF, alors même qu’il en a été écarté l’après-midi même.

Les derniers rebondissement de ce feuilleton sont à retrouver sur Le Parisien

ALLEMAGNE : ÉCHEC POUR ANGELA MERKEL

La chancelière allemande, au pouvoir depuis douze ans, pourrait bien perdre son siège. Après plus d’un mois de discussions entre le parti d’Angela Merkel, la CDU, les Grünen (Verts) et le FDP (libéraux-démocrates), aucun accord de coalition n’a été trouvé. Les libéraux-démocrates ont d’ailleurs quitté la table des négociations hier soir. Cette impasse pourrait bien déboucher sur l’organisation de nouvelles élections début 2018, pour lesquelles la CDU pourrait choisir d’écarter Mme Merkel.

Le Figaro revient sur ce qui a fragilisé la chancelière

PRÉSIDENTIELLES AU CHILI

C’est le candidat de droite et ancien chef de l’État Sebastian Pinera qui arrive en tête du premier tour de l’élection présidentielle chilienne. Avec 36,7% des voix, il se place devant son principal rival, le sénateur Alejandro Guiller (centre-gauche) qui réunit 22,6% des suffrages. Le deuxième tour, prévu pour le 17 décembre prochain, s’annonce très serré.

A lire sur Ouest France

KENYA : UHURU KENYATTA NE BOUGERA PAS

La Cour suprême du Kenya a tranché. Après avoir pris la décision d’invalider, en août dernier, le résultat du premier scrutin pour irrégularités, la plus haute juridiction kenyane a fait volte-face. Elle a ainsi validé la réélection d’Uhuru Kenyatta, le très controversé président kenyan. Pour le chef de l’opposition, Raila Odinga, cette décision « n’est pas une surprise ».

A retrouver sur RFI

LIBYE : UNE ENQUÊTE OUVERTE

Le gouvernement de coalition libyen a décidé ce dimanche d’ouvrir une enquête sur le scandale de vente aux enchères d’esclaves. Révélée par la chaîne américaine CNN, la semaine dernière, cette affaire soulève l’indignation de la communauté internationale : dans le reportage, on peut voir des migrants, vendus en pleine rue comme des esclaves. Cette enquête survient alors que la pression s’accentue sur la Libye, tant de la part des Nations Unies, de l’Union européenne ou encore de l’Union Africaine.

A retrouver sur le site d’Europe 1

PARADISE PAPERS : CUMHURIYET MENACÉ PAR LES RÉVÉLATIONS

Le quotidien turc, déjà très touché par la purge orchestrée par le président Erdogan, est à nouveau mis en danger. Le premier ministre, Binali Yildirim, a en effet déposé plainte contre le journal pour avoir révélé des pratiques d’optimisation fiscale pratiquées par ses fils. La famille Yildirim a déposé une plainte pour diffamation et exige 500 000 livres turcs (110 000 euros) de dédommagement.

A lire sur Le Monde

#ActuCool

Les Anglais se mettent au café ! A partir d’aujourd’hui, les emblématiques bus rouges de la capitale britannique carbureront… au café ! Dorénavant, les bus à impériale rouleront grâce à un carburant hybride, composé à 20% d’huile extraite du recyclage du marc de café.

À lire sur Le Monde

Et à part ça dans l’actualité aujourd’hui :

  • Charles Manson, gourou bien connu des années 70 et leader de la Manson family, responsable entre autres, du meurtre de Sharon Tate, première femme de Roman Polanski et enceinte de huit mois à sa mort, est décedé dimanche soir, à l’âge de 83 ans. Il était emprisonné depuis 1970.
  • C’est la 20ème journée internationale des droits de l’enfant
  • Le sous-marin argentin disparu, le San Juan, aurait fait part d’une avarie dans sa dernière communication connue. Les signaux captés ce samedi, qui avaient redonné espoir après deux jours sans nouvelles, ne provenaient en fait pas du San Juan.
  • La FDA (Food and Drug Administration), c’est à dire l’agence du médicament américain, vient d’autoriser le premier médicament connecté. Les comprimés d’Abilify MyCite, un médicament prescrit dans le traitement de troubles psychiatriques, comportent une puce, qui signale lorsque le médicament a été pris.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up