Actualité Condensé

L’actualité du 24 janvier : baccalauréat, Catalogne, rougeole (…)

Actualité mouvementée en ce 24 janvier, ne perdez pas pied, Divague vous livre son condensé. 

Ça va bouger dans les lycées

Pierre Mathiot a rendu son rapport tant attendu à Jean-Michel Blanquer en vue de la réforme du lycée et du baccalauréat.

Parmi les mesures phares de la réforme du lycée : la suppression des filières littéraire, économique et scientifique. Les élèves seraient appelés à choisir deux matières « majeures » et deux matières « mineures », parmi différents thèmes tels que sciences et technologies, sciences et ingénierie ou encore lettres, humanités et société. Le tronc commun serait sans distinction appliqué à tous les lycéens.

Aussi, deux à trois heures par semaine en première et en terminale seraient consacrées à l’accompagnement des élèves dans leur parcours scolaire, leur acquisition des méthodes et leur orientation.

En ce qui concerne le baccalauréat, il serait fondé sur le passage des deux épreuves de français en première comme cela est de rigueur actuellement et de quatre en terminale, passées au printemps et en juin. Elles seraient accompagnées d’un écrit de philosophie et d’un grand oral, lui aussi petit nouveau de cette réforme. Ce dernier consisterait en la présentation interdisciplinaire d’un projet en lien avec l’une des matières « majeures ».  Autre nouveauté, la disparition des épreuves de rattrapage, remplacées par l’examen du livret scolaire de l’élève.

LA SEINE DÉBORDE

Paris et sa banlieue se sont retrouvées privées de RER C entre Javel et Paris-Austerlitz et entre avenue Henri-Martin et Paris-Austerlitz ce mercredi en raison du niveau de la Seine qui augmente d’heure en heure et menace d’immerger les réseaux de transport. Le niveau du fleuve atteignait les 5 mètres dans la soirée de mardi et le pic est prévu pour samedi avec le risque d’atteindre les 6,20 mètres, dépassant ainsi de 10 centimètres le record de juin 2016.

Le chef du gouvernement catalan défend le droit de candidature à la présidence de Carles Puigdemont

Roger Torrent, le chef du parlement catalan, réitère sa volonté de voir Carles Puigdemont président de la Catalogne et demande à ce qu’il puisse venir à Barcelone pour son investure. «Il a tous les droits d’être investi » a-t-il expliqué. Pourtant,  Carles Puigdemont est toujours actuellement visé par un mandat d’arrêt pour « rébellion », « sédition » et « malversation de fonds ». S’il foule le sol espagnol, l’indépendantiste risque d’être aussitôt arrêté, ce qui mettrait un sérieux coup d’arrêt à sa possible candidature. Jusqu’à présent, Carles Puigdemont s’est montré favorable à diriger la Catalogne depuis l’étranger mais il est resté silencieux sur un éventuel retour en Espagne.

LA NOUVELLE-AQUITAINE FACE À UNE ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE

La région de Nouvelle-Aquitaine a recensé depuis le 1er novembre 2017, 115 cas de rougeole sur son territoire, dont 32 qui ont nécessité une hospitalisation. L’Agence Régional de santé appelle à la vigilance après l’annonce d’un nouveau foyer du virus à Poitiers. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande une couverture vaccinale des territoires de 95% quand la Nouvelle-Aquitaine oscille entre les 70 et les 80%. Ce déficit de vaccination est en grande partie responsable de cette épidémie ; rappelons que le vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) est recommandé dès la petite enfance mais qu’il peut être rattrapé à tout âge.

Prisons : des sanctions possibles pour les grévistes

Soumis à un statut spécial qui leur interdit de se mettre en grève, les surveillants de prison ont entamé aujourd’hui leur dixième journée de blocage des prisons pour dénoncer leurs conditions de travail désastreuses. Des négociations étaient entamées entre le gouvernement et les syndicats mais ces derniers, mécontents des mesures proposées, ont quitté hier la table des négociations. Cette rupture a obligé l’administration pénitentiaire à adresser une lettre aux directeurs de prison pour leur demander d’appliquer les sanctions établies pour les surveillants en grève.

Restrictions vestimentaires à l’Assemblée nationale

Le président de l’Assemblée nationale François de Rugy a annoncé l’adoption des nouvelles règles vestimentaires pour l’ensemble des parlementaires. Est désormais formellement interdit le port « de tout signe religieux ostensible, d’un uniforme, de logos ou messages commerciaux ou de slogans de nature politique ». L’adoption de cette loi a notamment été motivée par l’action symbolique de François Ruffin vêtu dans l’hémicycle du maillot de son équipe de football préférée pour soutenir un projet de loi visant à taxer les gros transferts de joueurs.

#actucool

Le tirage au sort des groupes pour la Ligue des Nations, nouvelle compétition de l’UEFA, a eu lieu aujourd’hui à Lausanne. L’équipe de France de Didier Deschamps va devoir se montrer puissante et solide (mais nous n’en doutons pas) car elle se retrouve face à l’Allemagne, championne du monde en titre, et les Pays Bas. La compétition s’ouvrira en septembre et le gagnant sera automatiquement qualifié pour l’Euro de 2019. Allez les Bleus !

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up