Actualité Condensé

L’actualité du 25 septembre : glyphosate, Sénat, Allemagne (…)

Divague fait le tour de l’actualité de la journée : du glyphosate au Kurdistan  en passant par le Japon, sans oublier les résultats des élections sénatoriales en France et des législatives en Allemagne.

Les sénatoriales : LR en tête, LRM a raté la marche

Le scrutin aura conforté la majorité sénatoriale de droite, puisque « Les Républicains » gagne 26 sièges et dispose désormais de 171 sièges sur 348.
Le groupe LRM, créé à la fin du mois de juin, a perdu un siège et compte désormais 28 élus.
Sur les 174 sièges à pourvoir, 104, soit environ 60 %, reviennent à de nouveaux élus. La moyenne d’âge des sénateurs demeure, comme en 2014, à 61 ans. Le Sénat compte désormais 102 sénatrices, soit 29,3 % de femmes (contre 25% en 2014).

À lire aussi : France 24 – « Défaite de LREM au Sénat : quelles conséquences pour la politique de Macron ? »

Allemagne : Angela Merkel pour un quatrième mandat, l’extrême droite  à la chambre des députés

La chancelière Angela Merkel, au pouvoir depuis 2005, se maintient pour un quatrième mandat,  et le SPD, mené par Martin Schulz, accuse une lourde défaite.
Surtout,  le parti populiste AfD fait une entrée fracassante au Parlement. Le parti d’extrême droite, qui tient des discours antimigrants, anti-islam, anti-euro et révisionnistes, a obtenu  13,5 % des voix.

À lire : L’élection allemande « vue d’ailleurs » dans Courrier International.

Glyphosate : un pas en avant, deux pas en arrière

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a indiqué dans un communiqué avoir demandé aux ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique de lui présenter « les conditions d’un plan de sortie » du désherbant controversé glyphosate pour l’usage agricole « avant la fin de l’année ».
Peu après, le porte-parole de son gouvernement, Christophe Castaner a affirmé sur BFMTV et RMC que le produit serait interdit en France « d’ici la fin du quinquennat », soit 2022. M. Castaner a ensuite minimisé ses propos en indiquant que le gouvernement « s’engageait à des progrès significatifs » d’ici 2022,

À lire aussi : le glyphosate en questions sur Le Monde.fr 

Les kurdes : le référendum pour leur indépendance a eu lieu ce lundi

5,5 millions de Kurdes étaient appelés à voter dans les trois gouvernorats qui forment depuis 2003 la région autonome du Kurdistan, mais aussi dans les territoires disputés du Kurdistan irakien. Les bureaux de vote étaient ouverts jusqu’à 18 h (15 h GMT) pour permettre aux 5 375 000 inscrits de se prononcer.

À lire aussi : le reportage de Libération sur les habitants du Kurdistan

BNP Paribas poursuivie pour « complicité de génocide »

Vingt-trois ans après le génocide au Rwanda, BNP Paribas, banque française, est accusée d’avoir financé en 1994 un achat d’armes au profit de la milice hutu, et d’avoir ainsi été complice du génocide des Tutsi au Rwanda.  Trois juges ont été désignés pour instruire la plainte d’ONG pour « complicité de génocide ».

À lire sur Franceinfo

#ActuCool : votre poisson a une personnalité

Nombreux sans doute parmi nos lecteurs sont ceux qui possèdent un aquarium, et dedans, un poisson. Sachez donc que d’après une étude britannique très sérieuse de l’Université d’Exeter, les guppys ont une personnalité. Ces petits poissons réagissent en effet différemment les uns des autres en fonction des situations. Ils présentent même des distinctions complexes entre individus.

Et à part ça, ce lundi…

  • Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a annoncé la dissolution de la chambre basse du Parlement, et a convoqué des élections législatives anticipées.

  • Le gouvernement français investit 57 milliards d’euros dans des domaines stratégiques, tels que la formation des chômeurs, Internet à très haut débit, la télémédecine, les services publics en ligne…

  • Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a par ailleurs confirmé une hausse de 10% des taxes sur le diesel en 2018, soit un montant de 7,6 centimes. Quant à une hausse de 3,9 centimes sur l’essence, aussi évoquée par Les Échos, « on est dans ces eaux-là, je ne vais pas vous dire que vous vous trompez », a-t-il dit.

  • La tension entre la Corée du Nord et les États-Unis est montée d’un cran : le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong Ho, a affirmé ce lundi à des journalistes à New York que le président américain Donald Trump avait « déclaré une guerre » à son pays.

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up