Arts Expositions

Luc Tuymans, Prémonitions, l’exposition qui vous remet en question

Depuis le 30 septembre 2016 et jusqu’au 8 janvier 2017, le LaM, le musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut de Villeneuve d’Ascq (59) présente l’exposition Luc Tuymans, Prémonitions. Le belge Luc Tuymans est un artiste très apprécié en Belgique, mais encore peu connu en France. L’occasion idéale de découvrir cet artiste qui nous pousse à nous interroger sur notre réaction passive face à l’actualité.

Être spectateur

Dès la première salle, le visiteur fait face à Saint-Georges, une grande œuvre qui fait référence au saint ayant combattu un dragon et délivrer ainsi une ville. Mais ici, ni Saint Georges, ni le dragon ne sont représentés, mais les habitants qui attendent et subissent la présence du dragon, cachés derrière un mur. Plusieurs œuvres sont issues de photos déjà existantes ou même de films, de photo de moments à la télévision… On se rend alors compte de l’attitude passive du spectateur face à ce que montre l’image. Alors que nous passons de plus en plus de temps derrière les écrans – télévision, ordinateur, téléphone – nous restons passifs, parfois sans réellement comprendre ou assimiler ce qu’on nous montre.

La distance qu’instaurent les écrans est particulièrement représentée avec 4PM, une œuvre représentant une fenêtre voilée, comme si on pouvait percevoir ce qui se passe au-delà, mais sans réelle conséquence.

Luc Tuymans, "Saint-Georges" 2015 Photo (c) Studio Luc Tuymans (c) Luc Tuymans 2016

Luc Tuymans, Saint-Georges, 2015 Photo (c) Studio Luc Tuymans (c) Luc Tuymans 2016

Anecdotes et informations à foison

Luc Tuymans, Prémonitions parcourt une multitude de sujets de l’actualité à l’holocauste en passant par les pigeons. Pour bien comprendre la profondeur des œuvres, le LaM met à disposition le guide de visite de l’exposition qui s’arrête sur chaque œuvre exposée, pendant pas moins de 40 pages. Ainsi, on réapprend le mythe de Saint-Georges, on s’intéresse aux moyens de capturer les instants, du téléphone à la Super 8, et de nombreuses anecdotes parsèment les explications.

Coups de cœur

Après avoir fait le tour des cinq salles de l’exposition, la rédaction de Divague a choisi trois œuvres exposées de Luc Tuymans parmi ses coups de cœur.

Luc Tuymans, "Plant", 2003 Photo (c) Studio Luc Tuymans (c) Luc Tuymans 2016

Plant est une œuvre que le visiteur rencontre très vite dans l’exposition. Toutes les nuances de vert attirent le regard et on s’interroge sur la place de ce végétal dans cette salle. Le côté vigoureux qui en ressort souligne la capacité d’adaptation de la plante, et Luc Tuymans parvient à souligner cet aspect tout en nimbant le végétal d’un halo, créant une atmosphère presque irréelle.

teacups-ii

Luc Tuymans Teacups II , 2012 Photo (c) Studio Luc Tuymans (c) Luc Tuymans 2016

Le triptyque Teacups est une des œuvres fascinantes de l’exposition. Vous découvrirez, avec les explications, le lien entre ces tasses et un meurtre. Ces trois images représentent un moment filmé très lentement. Le ralenti créé par le mouvement de la tasse rappelle les techniques de tournage. Une très belle œuvre éclairée par les explications données.

Luc Tuymans, "Technicolor", 2012 Photo (c) Studio Luc Tuymans (c) Luc Tuymans 2016

Luc Tuymans, Technicolor, 2012 Photo (c) Studio Luc Tuymans (c) Luc Tuymans 2016

Enfin, avec Technicolor, Luc Tuymans représente une nature morte dont la balance des blancs donne à l’œuvre une aura irréelle. Le bouquet en devient presque factice, bien que ce soit une des œuvres les plus colorées de Luc Tuymans. En visitant cette exposition, vous découvrirez le parallèle de cette œuvre avec Sigmund Freud.

Luc Tuymans, Prémonitions, actuellement au LaM de Villeneuve d’Ascq, une riche exposition qui apporte une multitude d’informations passionnantes, relatées par Marc Donnadieu, commissaire de l’exposition.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up