Arts Expositions

Modigliani : peintre maudit mis à l’honneur au LaM

Depuis le 27 février 2016, le LaM de Villeneuve d’Ascq propose une rétrospective sur le célèbre peintre de Montparnasse pour mieux comprendre la vie de Modigliani et son œuvre fascinante. Amedeo Modigliani, un artiste maudit qui mourut à 36 ans loin de sa famille et dans la misère ? Oui mais pas seulement !

Hollywood a largement contribué à donner à Modigliani cette image de misère et de bohème. Avec sa santé fragile, sa mort prématurée et le suicide de sa femme, la tragédie est lancée. Mais avoir cette vision de l’artiste, c’est oublier son talent et son œuvre à la fois variée et immédiatement identifiable. Visage longiligne, œil vide, cou allongé… Les portraits de Modigliani fascinent. À Villeneuve d’Ascq, le LaM, le musée d’art contemporain, d’art moderne et d’art brut l’a parfaitement compris. Loin de contribuer au mythe de l’artiste maudit, l’exposition Amedeo Modigliani, l’œil intérieur, retrace la vie de l’artiste.

Ainsi, le musée dévoile un peintre très influencé par la sculpture. Il travaille la pierre en taille directe, mais ce jeune tuberculeux ne supporte pas les poussières que la sculpture entraîne. Le LaM parvient à mettre en évidence les influences de cet artiste, qui s’est inspiré des arts grecs, khmers ou encore africains. Cette genèse du « style Modigliani » nous fait comprendre la richesse de l’œuvre de l’artiste, dont le Nu couché s’est vendu à 170 millions d’euros et en fait le deuxième tableau le plus cher au monde !

La saviez-vous ?
Modigliani ne peignait des nus que par obligation et non par envie : les seuls qu’il ait jamais peints sont des commandes.

« Avec un œil tu regardes vers l’extérieur, avec l’autre tu regardes à l’intérieur. », Marie-Amélie Senot, co-commissaire de l’exposition 

Il n’est pas question ici de nier qu’Amedeo Modigliani était un fumeur de haschich ou un buveur d’absinthe. De nombreuses zones d’ombre parsèment la vie de bohème de l’artiste italien, souffrant de pleurésie et d’une méningite tuberculeuse. N’ayant jamais rencontré le succès de son vivant, Modigliani dépend bien souvent de ses mécènes dont faisait partie Roger Dutilleul, l’oncle de Jean Masurel, qui a d’ailleurs fait don de sa collection au LaM.

On compte plus de 120 œuvres exposées, peintures mais également sculptures et cariatides. Une belle exposition pour ce musée qui regroupe la plus belle collection de Modigliani de France. Une belle façon de rendre hommage au style de Modigliani.

Un style réfléchi, comme nous le confirme Marie-Amélie Senot, co-commissaire de l’exposition, qui explique que l’œil avec pupille et l’autre vide avait un sens pour l’artiste : « Avec un œil tu regardes vers l’extérieur, avec l’autre tu regardes à l’intérieur. »

Amedeo Modigliani, l’œil intérieur, une belle exposition qui brise le mythe de « Modi » et révèle la beauté du point de vue de l’artiste.

Amedeo Modigliani, l’œil intérieur, une exposition-événement à découvrir au LaM, le musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut de Villeneuve d’Ascq, jusqu’au dimanche 5 juin, 1, allée du musée, Villeneuve d’Ascq, à 20 min de Lille.
Juliette Bègue

Après deux années de prépa littéraire, j'ai décidé de me lancer dans la communication sur un coup de cœur. Passionnée par le basket et le théâtre, musicienne à mes heures perdues, j'ai rapidement affirmé que la culture et l'art guideront mes pas. Tombée dans la marmite des livres toute petite, j'ai toujours gardé un pied dans le monde de la rédaction.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up