Arts Atelier Calendrier de l'Avent 2016 Cinéma

Noël J-2 : notre sélection de films 2016

Rien de tel que de bons films pour patienter avant Noël… Voici notre sélection des meilleurs films de 2016. 

The Neon Demon – Nicolas Winding Refn

Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2016, The Neon Demon est une dangereuse fable retraçant le culte de la beauté. Cinq ans après le renommé Drive, Nicolas Winding Refn signe ici une controverse avec un scénario mêlant le sublime au sanglant. Pas de doute, le cinéaste danois manie à la perfection l’esthétique trash. Hypnotique, fascinant et perturbant, The Neon Demon est incontestablement, LE thriller venimeux de 2016. – Mégane Bouron

The Neon Demon, le film provocateur de Nicolas Winding Refn

Diamond Island – Davy Chou

Encensé à la Semaine de la critique à Cannes, le film cambodgien Diamond Island sortira le 28 décembre sur nos écrans. Plus que l’un des meilleurs films de la compétition annexe, il est également l’une des révélations de l’année 2016. Le film montre avec beaucoup de douceur la brutalité de deux jeunesses, une forcée de travailler sur des chantiers immobiliers pour subvenir aux besoins de sa famille et une autre plus urbaine, plus festive. Mais les deux sont ambitieuses et rêvent de liberté à l’étranger. La composition de certains plans urbains avec l’utilisation de néons font penser aux films de Nicholas Winding Refn, mais sans la violence de son cinéma. La musique, composée en grande partie de basses et d’un synthétiseur rappelle celle de Cliff Martinez. Pourtant, si l’on peut dresser de nombreux parallèles avec les films occidentaux, celui de Davy Chou est original, une oeuvre empreinte d’un onirisme, d’une beauté esthétique et narrative rares, faisant de Diamond Island LE film poétique de cette année. – Chiara Debize

Juste la fin du monde – Xavier Dolan

Avec l’adaptation cinématographique de la pièce de théâtre de Jean-Luc Lagarce, Xavier Dolan nous a fait, cette année, une belle surprise avec son dernier film. Un casting à la hauteur de nos attentes, une déferlante d’émotions et une qualité esthétique grandiose. Xavier Dolan nous prouve encore une fois son talent. Certains diront que Mommy était mieux, mais à mon gout c’est un tout autre genre. Difficile de comparer ces deux films. Même en ayant reprit les dialogues de la pièce, on aperçoit pleinement le style de Dolan. Sa capacité à me bousculer de l’intérieur, à me garder en haleine pendant tout le film, à me mettre mal à l’aise est pour moi l’œuvre d’un nouveau genre du cinéma. Redécouvrez ce film avec Divague. – Blanche de Romémont

Juste la fin du monde : le tourbillon d’émotion de Xavier Dolan

Zootopie – Byron Howard et Rich Moore

On revient sur un film qui aura fait le bonheur des grands et des petits !

Judy Hopps, une ambitieuse lapine, rêve depuis toute petite de devenir un agent de police. A force de persévérance, Judy parvient à sortir major de sa promo grâce à son agilité et sa ruse. Elle quitte sa campagne pour rejoindre Zootopia, une ville où cohabitent toutes les espèces animales dans le plus grand des calmes, et intégrer la police. Au cours d’une enquête mystérieuse, Judy rencontre Nick Wilde, un renard manipulateur, sarcastique et arnaqueur professionnel, avec qui elle décide de faire équipe. Original ma foi !

Bien que le monde soit totalement inventé et habité par des animaux, la communauté présentée n’est pas si différente de la nôtre. Zootopie dénonce toutes les inégalités présentes dans notre société sur un ton subtil et humoristique. A voir de toute urgence ! – Marion Monin-Iacono

 

Mademoiselle – Park Chan-Wook

Ce thriller érotique faisait partie de la sélection officielle du festival de Cannes. Mademoiselle est inspiré du roman anglais Du bout des doigts, de Sarah Waters, transposé à un univers asiatique. Une intrigue où règne passion, séduction et manipulation et durant laquelle on ne s’ennuie pas une seconde. Au delà du scénario, le dernier film de Park Chan-Wook est avant tout une œuvre visuelle incontournable. Les costumes, les décors, la musique et la photographie, tout vaut le détour. Et le réalisateur excelle non seulement dans la construction de l’univers visuel, mais aussi dans la sublimation de la femme et de son corps, avec des scènes érotiques empreintes de douceur. A voir absolument. – Léa Fournier

Mademoiselle, Park Chan-Wook entre douceur et manipulation

 

Premier Contact – Denis Villeneuve

Au rayon science-fiction de cette année cinématographique, on retrouve Rogue One mais surtout le dernier film de Denis Villeneuve. Le Canadien nous pond ici Premier Contact, un film sur la communication entre les peuples mais surtout entre une Amy Adams excellente en linguiste et des extraterrestres au but inconnu. Jeremy Renner et Forest Whitaker complètent le casting pour une SF qui vaut le détour. Une oeuvre qui raflera probablement l’oscar du meilleur scénario adapté, tellement ce dernier est brillant et bien emmené. Coup d’essai, coup de maître pour Villeneuve et cette adaptation de la nouvelle Story of your Life de Ted Chiang, avant de se coller à la réalisation de Blade Runner 2049. – Thao Coubrun

Premier Contact : La SF de cette fin d’année

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up