Atelier Calendrier de l'Avent 2016 Sport

Noël J-4 : les sportifs partis à la retraite en 2016

On en approche ! Plus que quatre jours à patienter devant le sapin… Et pour vous aider, Divague poursuit son calendrier de l’avent. Au programme du jour, un tour d’horizon des sportifs marquants que l’on ne verra plus sur les terrains l’année prochaine.

Steven Gerrard (Football, retraite à 36 ans) :

L’éternel leader et âme du Stade d’Anfield de Liverpool ne foulera donc plus les terrains de football. Le capitaine emblématique du club de la Mersey et de l’équipe d’Angleterre a pris sa retraite cette année après quelques matchs aux Etats-Unis. Considéré comme l’un des meilleurs milieux de tous les temps, il a soulevé la Ligue des Champions et la Coupe UEFA, mais n’a jamais remporté la Premier League. Il laissera à jamais l’image d’un joueur de classe mondiale.

Robert Pirès (Football, retraite à 42 ans):

Il est le dernier des champions du monde 1998 à avoir annoncé la fin de sa carrière de joueur. Robert Pirès est resté célèbre dans le coeur des français après s’être vu motivé par Aimé Jacquet et sa phrase : « Muscle ton jeu Robert ». Il restera également un joueur éminent d’Arsenal, et a notamment fait partie de l’épopée des « Invincibles » lors de la saison 2003-2004 qui a vu les Gunners remporter le championnat anglais sans être battus.

 Miroslav Klose (Football, retraite à 38 ans):

« Miro » a annoncé sa retraite sportive en mai 2016 après ses cinq saisons à la Lazio. Meilleur marqueur de l’histoire des Coupes du Monde, il restera un joueur au sens du but inaltérable. Fine gâchette, tant dans son jeu de tête qu’avec ses pieds, il aura toujours marqué là où il est passé. Champion du Monde 2014 avec l’Allemagne, il fait désormais partie du staff du sélectionneur.

Kobe Bryant (Basketball, retraite à 37 ans)

5 bagues de champion, MVP 2008 et 3ème meilleur scorer de tout les temps, le Black Mamba est l’un des plus grands joueurs de l’histoire. Franchise player de la mythique franchise des Lakers de Los Angeles durant 20 saisons, il a avec son élégance et sa rage de vaincre perpétué le règne du basketball Jordanniesque des années 90.

Et pour finir, un dernier match de folie :

Tim Duncan (Basketball, retraite à 40 ans)

Le 11 juillet dernier, le ciel est tombé sur la tête des habitants de San Antonio au Texas. « The Big Fundamental » annonçait la fin de sa carrière. Tim Duncan s’en va et laisse derrière lui une franchise qu’il a construite de ses mains, en compagnie de son coach de toujours, Gregg Popovich, de David Robinson ou encore de Tony Parker. Considéré comme le meilleur ailier fort de l’histoire, le natif des Iles Vierges américaines part avec 5 bagues de champions NBA, 2 titres de MVP, 3 titres de MVP des Finales et 15 sélections au All-Star Game. Son aura et son talent n’ont d’égal que son calme légendaire. David Robinson, son premier ami au sein de la franchise texane disait de lui : « c’est peut-être l’un des 5 meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA mais c’est l’une des 5 meilleures personnes également ». Bon vent Timmy

Le numéro 21, celui de Duncan, a été retiré par les Spurs.

Kevin Garnett (Basketball, retraite à 40 ans)

C’est la fin d’une ère en NBA. En plus des départs de Kobe et Duncan, Garnett a choisi de se retirer des parquets. On se souviendra de lui comme un joueur d’une puissance physique impressionnante. Mais « The Big Ticket » était aussi une sacrée “grande gueule”, adepte du « trashtalking », manière de déconcentrer son adversaire par des piques verbales ou gestuelles. Champion NBA en 2008 avec les Celtics de Boston, MVP en 2004 avec les Timberwolves de Minnesota, ou encore meilleur défenseur en 2008, Garnett restera un grand nom de la ligue.

Lleyton Hewitt (Tennis, retraite à 34 ans) :

C’est l’histoire d’un Australien qui incarne la transition entre deux générations de légendes (celles de Pete Sampras et de Roger Federer). Un jeune prodige du tennis qui bat tous les records et devient professionnel à 17 ans avant de remporter la Coupe Davis à 19, l’US Open à 20 puis Wimbledon à 21 ans. C’est, encore à ce jour, le plus jeune tennisman de l’histoire à être devenu numéro un mondial, à l’âge de 20 ans. L’année 2007 marque le début de son déclin. Il reviendra cependant dans les années 2010 pour nous offrir quelques matchs d’anthologie et, en guise d’apothéose, un dernier tournoi du Grand Chelem, 19 ans après le premier, toujours au même endroit, dans son Australie natale.

Peyton Manning (Football Américain, retraite à 39 ans)

Peut-être le plus grand quart arrière de l’histoire, Peyton Manning a battu tous les records NFL. Malgré une réputation de génie qui n’arrive pas à faire triompher son équipe, Manning a tout de même remporté 2 Superbowls (2006 avec les Colts d’Indianapolis – 2015 avec les Broncos de Denvers) en plus de ses 5 titres de MVP. Travailleur acharné et tacticien hors pair, sa rivalité avec Tom Brady n’a fait que forger un peu plus sa légende. On regrettera les ajustements tactiques de Peyton criant à tout bout de champ le désormais célèbre « OHAMA », déroutant plus d’une défense.

Nico Rosberg (Formule 1, retraite à 31 ans) :

Nico Rosberg, fils du champion du monde de F1 Keke Rosberg, a souvent eu la réputation de gendre idéal mais biberonné au sport automobile et incapable de jouer les premiers rôles. C’était avant la saison 2014. Avec les changements de moteur, Mercedes prend un avantage important sur les autres écuries et l’Allemand en profite pour se hisser à la 2ème place du championnat du monde en 2014 et 2015. Puis, en 2016, c’est la consécration, après une lutte acharnée contre son coéquipier et ennemi Lewis Hamilton, Nico Rosberg s’adjuge le titre de champion du monde de F1. Le 2 décembre, coup de tonnerre. Seulement 5 jours après son titre, il met un terme à sa carrière sportive, car il a « atteint son rêve d’enfance » dit-il. Une trajectoire particulière pour un pilote atypique mais une seule chose restera dans les mémoires, son titre de champion du monde de F1.

Yannick Agnel (Natation, retraite à 24 ans):

« Le Squale » a donc décidé de mettre fin à sa carrière après son élimination dans les séries du 200 mètres nage libre des JO de Rio. Double médaillé d’or aux JO de Londres, en 2012, il est le seul nageur français à avoir glané deux titres olympiques lors de mêmes Jeux. De nombreux spécialistes de la natation internationale ont avoué être ébahis par son aisance dans l’eau et la puissance qu’il pouvait développer. Toutefois, après la décision d’Agnel de partir s’entraîner aux Etats-Unis, il n’a plus jamais retrouvé son niveau d’alors.

Michael Phelps (Natation, retraite à 31 ans):

Le Dieu de l’Olympe a pris sa retraite sportive à la suite des JO de Rio cet été. Il est simplement le sportif le plus titré et médaillé de l’histoire des Jeux avec 28 médailles dont 23 en or. Il détient, par ailleurs, 13 titres olympiques individuels, ce qui fait de lui le recordman incontesté en battant le record de Leonidas de Rhodes (-152 av J-C). Il est également le nageur le plus titré en Championnat du Monde, avec 26 médailles d’or.

Yelena Isinbayeva (Saut à la perche, retraite à 34 ans)

Quelle triste fin de carrière pour la « Tsarine » de la perche. Privée de JO 2016 à Rio à cause des accusations de dopage d’État qui planaient sur la Russie, Isinbayeva s’est retirée de la compétition en août dernier. C’est donc un palmarès énorme qui s’en va des stades d’athlétisme : 2 fois championne olympique, 3 fois championne du monde en plein air et 3 fois en salle, 2 fois championne d’Europe. Ajoutez à cela, un record du monde en plein air établi à 5m06. Un record jamais dépassé depuis 2009.

Florent Amodio (Patinage artistique, retraite à 25 ans)

Le Français a décidé de raccrocher les patins. D’origine brésilienne, Amodio avait choisi en janvier, lors des Championnats d’Europe, d’exécuter le dernier programme de sa carrière sur des musiques de son pays auriverde. Applaudi et acclamé par le public, il a fini en pleurs après son dernier mouvement, un genou sur la glace. Le champion d’Europe 2011 a donc fini sur une note émouvante et sur une très belle quatrième place.

Théo Dorangeon
Nicolas Hatton
Florent Sanchez
Corentin Filloux

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up