Playlist : rap francophone

Divague vous propose cette semaine, une playlist non-exhaustive de sons rap bien lourds.

Lundi

On se met bien et on commence la semaine avec ceeeee geeenre de rap. On vous propose donc un petit Carton Rouge, extrait de son dernier album Rien à Branler, encore bien sale, un régal. Et comme dirait Lorenzo c’est : « ce genre de son calienté pour faire twerker ta frangine » (merci Lolo)

Lorenzo sera en concert le 4 avril à L’Autre Canal, alors un conseil mamène: «roules-en deux [il s’ra] avec Rico».

Mardi

On continue notre semaine avec Romeo Elvis, jeune rappeur belge à la voix rauque et profonde. Extrait de son deuxième album Morale2, Lenita a été écrite pour la belle Lena Simonne, en couple avec le rappeur. Déambulant dans les rues de New York, Romeo Elvis raconte son coup de foudre pour elle à travers un texte soigné et touchant mais toujours parsemé d’humour. Lenita est à Romeo ce qu’il est pour nous : « inévitable et vitale ».

Mercredi

Eden Dillinger sortait OLAF en juin dernier, un premier projet solo qui nous plonge dans son riche univers, aux sonorités et aux sujets extrêmement variés. Le troisième morceau, Aileron est, tant par la musicalité que les paroles, assez dur et sombre. Eden pose un flow très rythmé et nerveux, et termine par «le couteau dans le dos est devenu aileron». Il explique qu’«à force de [se] faire trahir, [on devient] un shark et on comprend les rouages. On devient requin pour se protéger et protéger les nôtres» (Genius). Pas fini d’entendre parler de ce squale !

Jeudi

Est-ce qu’il existe un album de rap qui ait plus marqué l’année 2017 (et le début de l’année 2018) que Flip ? Près d’un an après sa sortie (30 juin 2017), le premier projet de Lomepal est disque de platine, et l’artiste parisien est omniprésent. S’il est sans doute encore un peu tôt pour tirer des conclusions sur le long terme, il ne fait aucun doute que l’album marquera de son empreinte aussi bien la scène rap, que l’ensemble du paysage musical français. Il est amusant de se remémorer que c’est par Palpal (qui ouvre le projet), que tout a commencé. Car tout commençait si bien : l’univers, l’humour, et la mélodie du morceau sonnait comme une promesse de ce qu’allait être Flip, un album majeur.

Lomepal sera en concert à L’Autre Canal, le samedi 14 avril prochain.

Vendredi

Caballero et JeanJass font partie de la vague d’artistes belges qui ont submergé la France. L’album DoubleHélice2 sorti en mai dernier, commence par le morceau Sur mon nom où ils se présentent de manière humoristique en poussant au maximum leur égo-trip. Ce son est aussi une mise en garde : à partir de maintenant il faudra mettre du respect sur leurs noms !

« Non non non c’est pas fini ! » Caballero et JeanJass seront en concert à L’Autre Canal le 28 avril prochain.

Samedi

Il y a quelques années, Sneazzy et S.Pri Noir avaient pour point commun de porter la lourde responsabilité d’être désignés comme « la relève du rap français ». Aujourd’hui, le rap a muté, s’est transformé, et les nouveaux artistes émergents ne sont pas forcément ceux que l’on attendait. Il n’en reste pas moins que Sneazzy, après un premier album décevant, a su renouveler son style et revenir avec une proposition musicale nouvelle. Ses trois EP, Dieu Bénisse Supersound (volume 1, 2 et 3) en sont l’illustration. De son côté, si S.Pri Noir se fait plus discret que la plupart des rappeurs (à une époque où la productivité est le mot d’ordre dans l’industrie musicale), son travail n’en est pas moins innovant et son univers donne un goût différent à la scène actuelle. On retrouve les deux artistes sur le très bon Everyday (Dieu Bénisse SuperSound III).

Dimanche

On termine la semaine par LGDC (Les Gars du Coin), un crew made in Nancy. Dans ce grand collectif, chaque personnalité se distingue par son style musical et son flow. Leur union crée alors une parfaite complémentarité qui fait la richesse de leur production florissante. Un séduisant mélange de genres très différents. On attend avec impatience la sortie de leur prochain EP Aloha (Griff, Gavabon et Rimkeuss). Un avant-goût avec l’extrait Berline

Aurélien Montanini
Marion Monin-Iacono

Marion Monin-Iacono

Actuellement en études d'histoire de l'art, je suis encore indécise quant à mon choix d'avenir. Mon physique est plutôt avantageux puisque la nature m'a fait grâce des pouces de Megan Fox (jaloux s'abstenir). En revanche, elle m'a également fait don d'un bon accent lorrain (ou beauf, à ta guise). Je suis passionnée par le 7ème art et surtout par l'œuvre monumentale que représente Dikkenek. Ma plus grande déception restera le départ de Diam's du monde de la musique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up