Sport

Les World Games : antichambre méconnue des JO

 Alors que Paris devrait organiser les Jeux Olympiques 2024, la dixième édition des World Games s’est déroulée ces deux dernières semaines en Pologne, dans un relatif anonymat. Présentée comme l’antichambre des JO cette compétition multisport regroupe un certain nombre de disciplines peu médiatisées et parfois très originales qui ont pour objectif, à terme, de devenir olympique. Alors, si les World Games ne vous parlent pas et que vous êtes curieux de découvrir de nouveaux sports, cet article est fait pour vous !

Les World Games, quésaco ?

Les Jeux Mondiaux, World Games en anglais, sont un évènement sportif peu connu qui regroupe uniquement des disciplines qui ne sont pas inscrites aux Jeux Olympiques. Se tenant tous les 4 ans, depuis 1981, ils sont organisés par l’Association Internationale des Jeux Mondiaux (IWGA en anglais), elle-même pilotée par le CIO, le Comité International Olympique. L’édition 2017, du 20 au 30 juillet, a été attribuée à la ville de Wroclaw (connue également sous le nom de Vratislavie), en Pologne et a rassemblé environ 4500 sportifs de 100 nations différentes.

Petite particularité, ce sont aux disciplines présentes aux Jeux Mondiaux de s’adapter aux infrastructures présentes dans la ville hôte. Autrement dit, aucun nouvel équipement sportif qui ne pourrait être ultérieurement ouvert aux habitants de la ville hôte ne doit être construit, contrairement aux JO, dont le coût des travaux peut très vite grimper pour des infrastructures abandonnées après la compétition. C’est ainsi, conscient de ce principe fondamental d’attribution de l’événement, qu’à Wrocław, une piscine olympique couverte avec des gradins amovibles a été construite pour les jeux mais surtout elle sera destinée aux habitants de la ville pour l’entrainement des jeunes nageurs et à l’organisation des compétitions ouvertes au public.

Des quilles géantes ont été installées à Wroclaw, référence à l’épreuve de bowling.

La majorité des sports représentés durant la compétition sont ou seront de futurs prétendants pour entrer dans la grande famille des sports olympiques. C’est pour cela que depuis 2004, avoir déjà fait partie des Jeux Mondiaux est un critère de sélection du CIO pour choisir les nouvelles disciplines à intégrer aux JO. C’est ainsi que certains sports comme le badminton, le taekwondo ou encore le rugby à sept ont disparu des Jeux Mondiaux d’une édition sur l’autre, étant devenu officiellement des sports olympiques. Cela sera probablement le cas de l’escalade et du karaté présents cette année aux World Games mais qui ont été sélectionné par le CIO pour être introduit au programme des Jeux Olympiques de 2020, à Tokyo.

Quels sports sont représentés ?

En fonction de chaque édition, le nombre exact de disciplines peut varier, mais généralement ce sont une trentaine de sports qui sont sous les feux des projecteurs durant la quinzaine. Cependant, il y a toujours des épreuves officielles et des épreuves en démonstration. Les World Games permettent de découvrir des disciplines inconnues, extrêmement populaires dans certains pays et parfois (très) originales.

Les épreuves officielles sont réparties en 6 familles. Voici la liste des disciplines représentées lors de l’édition 2017 :

  • Les sports d’art et de danse parmi lesquelles : la danse sportive, la gymnastique rythmique, le trampoline, la gymnastique acrobatique et l’aérobie.
  • Les sports de balle : kayak-polo (sport collectif possédant des similitudes avec le water-polo mais les pratiquants sont dans des kayaks), fistball (variante du volley-ball, très populaire en Allemagne), floorball (sport collectif se pratiquant en gymnase et ressemblant au hockey), beach handball, korfball (variante hollandaise du basket), lacrosse (jeu d’origine amérendienne qui consiste à amener une balle dans le but adverse, sans qu’elle touche le sol, en la mettant dans sa crosse), squash
  • Les sports de combat : Ju-jitsu (ancêtre du judo), Karaté, Muay-thai (boxe thailandaise autorisant pied-poing), sumo
  • Les sports de précision : tir à l’arc, billard, boules, bowling
  • Les sports de force : force athlétique (variante de l’haltérophilie, avec des charges plus lourdes), tir à la corde
  • Les sports « tendances » : sports aériens (parachutisme, vol à voile et paramoteur), ultimate (sport collectif utilisant un disque et opposant deux équipes de sept), sauvetage sportif, course d’orientation, roller, escalade, nage avec palmes, ski nautique et wakeboard (sport nautique dont l’objectif est de faire des acrobaties tout gardant l’équilibre sur une planche reliée par une corde à un bateau à moteur ou téléski)

Les épreuves en démonstration cette année rassemblaient : le football américain, l’aviron d’intérieur, le kickboxing et le speedway (course motocycliste se pratiquant sur un circuit ovale).

Le wakeboard est l’une des disciplines présentes lors des World Games.

Quel bilan pour les Français ?

Avec 43 médailles (en comptant uniquement les épreuves officielles), ce qui constitue un nouveau record, dont 14 en or, 14 en argent et 16 en bronze, la France se classe quatrième au tableau des médailles de ces Jeux mondiaux 2017, dominé par la Russie et ses 63 médailles (dont 28 en or). Lors de l’édition 2013, à Cali (Colombie), la délégation française s’était classée 3ème à ce même tableau mais comptait moins de médailles (41 dont 16 en or).

Le top 10 des World Games 2017.

Grâce à ses 8 podiums, la Fédération Française de Roller Sports, est la plus pourvoyeuse de médailles pour la France, devant la Fédération Française de Judo et Disciplines Associées (6 médailles décrochées en ju-jitsu), la Fédération Française de Sauvetage et Secourisme (5), la Fédération Française de Karaté et la Fédération Française de Sport de Boules (4).

Avec 3 médailles chacun, Justine Weyders, représentant la France au sauvetage sportif (deux médailles d’or, en individuel et en relais, et une en argent, auxquels se rajoutent 2 records du monde) et Gwendal Le Pivert (une médaille d’or et deux en bronze en Roller course) sont les deux sportifs français les plus médaillés de ces World Games 2017. 

Justine Weyders a montré l’étendue de ses talents de natation durant la compétition.

À noter également les deux très belles médailles d’or récoltées par la France dans les épreuves de démonstration, celle de Zakaria Laaouatni en Kick Boxing et celle de l’équipe de France de football américain. Les médailles des épreuves de démonstration ne sont pas comptabilisées dans le tableau des médailles.

L’édition 2017 des Jeux Mondiaux, s’est donc achevée sur un bilan très positif pour la France, et a permis à toutes ses disciplines méconnues d’être sous les feux des projecteurs, d’attirer de nouveaux adhérents et elles ont déjà toutes pris rendez-vous en 2021, à Birmingham, aux États-Unis pour une nouvelle quinzaine de grandes découvertes sportives.

Luc CHEMLA

Théo Dorangeon

Etudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille mais aussi à STAPS. Originaire de la bonne vieille Meuse profonde, j'ai été adopté par les terres lilloises. Je suis passionné de sport, notamment de basketball (vive la baballe orange) et de surf (ouuuuh y a du swell !). Et faites attention la vague est partout et ne prévient pas...

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up